5 astuces pour bien jeûner Ramadan au travail

Travailler pendant le mois de Ramadan n’est pas forcément évident, surtout quand les journées sont longues. On peut bien sûr poser ses congés pendant cette période mais ce n’est pas toujours possible et quand on doit aller travailler, comment trouver l’équilibre entre la pratique du jeûne et honorer son contrat de travail ?

Petit rappel

Jeûner n’est pas seulement s’abstenir de manger et boire pendant la journée mais c’est aussi patienter, ne pas s’énerver, être vigilant à ce qu’on dit, honorer ses engagements…etc . C’est un petit rappel qu’on entend souvent au moment de Ramadan mais dans le contexte du travail, ça prend une autre dimension. Patienter face un supérieur qui dépasse les limites, ne pas s’énerver sur le petit nouveau qui fait tout de travers, ou sur le collègue qui passe sa journée à se plaindre ou celui qui ne peut pas vous sentir, honorer son contrat de travail (faire avec qualité le travail pour lequel on est payé)… quand on est fatigué par le jeûne et que nos nerfs sont mis à l’épreuve, ce n’est pas forcément évident. Voilà donc quelques petits conseils pour concilier les deux.

 

1- Prévenir le supérieur et les collègues

Aujourd’hui, le début du mois de Ramadan est annoncé dans les médias, on y explique à peu près de quoi il s’agit donc quand vous annoncerez que vous faites Ramadan, vous aurez en face de vous des gens qui savent à peu près de quoi vous parlez. Prévenir son entourage au travail a plusieurs avantages, si par exemple votre supérieur veut fixer un déjeuner de travail, il sait d’avance à quoi s’en tenir. Aussi, faire comme si vous ne jeûniez pas ne va pas le faire longtemps, vos collègues comprendront bien mieux vos moments de fatigue et vos cernes de trois mettre de long si ils savent que vous jeûnez.

 

2- Négocier un aménagement

Si la premier point se passe bien et que votre emploi le permet, vous pouvez négocier un aménagement de la pause déjeuner, la raccourcir voir la supprimer pour pouvoir quitter plus tôt et rentrer vous reposer un peu.

 

3- Maintenir sa concentration et son efficacité

Si votre état de jeûne vous rend contre-productif et inattentif à vos tâches, votre supérieur et vos collègues ne verront pas d’un bon œil l’arrivée du prochain Ramadan. Et comme dit plus haut, quand vous avez signé votre contrat de travail, vous avez pris l’engagement de donner un certain temps et de fournir un certain travail contre une rémunération et honorer ses engagements est quelque chose d’important en islam. D’un autre côté ; essayer de maintenir sa concentration quand on jeûne, sans son café ou autre n’est pas facile. Sachez qu’on peut maintenir notre concentration environ 45 voire 50 minutes d’affilée, passé ce temps essayez de vous aérer un peu, de faire quelques pas ou de vous rafraîchir le visage avant de repartir pour encore 45 minutes de travail.

4- Bien dormir et bien manger

Maîtrisez votre fatigue et vous aurez maîtrisé la part la plus importante du problème posé par le jeûne au travail. Le jeûne à lui seul met le corps à l’épreuve et le fatigue mais c’est encore plus vrai quand les journées sont longues et les nuits sont courtes. Le fait d’être fatigué, c’est ça qui va jouer sur nos nerfs et notre patience. Trouvez donc des moments de la journée où vous pouvez dormir un peu, peut-être pendant la pause déjeuné où en rentrant du travail.

La nourriture qu’on va prendre au moment de rompre le jeûne va aussi jouer sur notre état de fatigue le lendemain, choisissez le la nourriture saine qui comble les besoins de votre corps, évitez donc les fast-food et les sucreries. Surtout, hydratez-vous bien en buvant de l’eau et en mangeant certains fruits ou légumes comme la pastèque, le melon, le concombre, la tomate…qui sont très riches en eau. La déshydratation entraîne en grande fatigue et un manque d’énergie.

 

5- Optimiser la pause déjeuné

Si vous n’avez pas pu obtenir un aménagement d’horaires pour la pause déjeuné, essayez d’utiliser celle-ci à bon escient. Soit en faisant une petite sieste (le problème ici est de trouver un endroit, je sais que certains la font dans la voiture), soit en utilisant ce temps pour les actions pieuses de Ramadan (prières, lecture du quran…)

 

 

Voilà donc quelques conseils, évidemment, la situation de chacun est différente, certains ont des emplois exigeants physiquement, d’autres des horaires décalées ou autres. Dites-moi dans les commentaires comment ça se passe pour vous sur votre lieu de travail.

Bon courage à tous et toutes.

Marie.

 

a la une

 

 

Leave a Reply 2 comments