Comment assister à tarawih quand on a des enfants

Je ne sais pas si ça vous est déjà arrivé mais passer un Ramadan sans assister à aucun tarawih c’est vraiment pas terrible, on a vraiment l’impression de rater quelque chose, de passer un peu à côté de l’ambiance de Ramadan. C’est vrai qu’on peut le faire chez nous, mais de temps en temps, marcher dans la nuit vers la mosquée, rejoignant sur notre chemin des dizaines de musulmans qui viennent eux aussi de rompre leur jeûne et prier tous ensemble en suivant l’imam et sa belle récitation, ça n’a pas sa pareil et il n’y a rien de tel pour vous mettre dans l’ambiance de Ramadan. Oui mais voilà, beaucoup de personnes se privent d’assister à tarawih parce qu’ils ont des jeunes enfants et risquent de déranger les prieurs si ils les ramènent à la mosquée. Aujourd’hui, je vous propose plusieurs manières de s’organiser pour pouvoir assister à tarawih quand on a des enfants.

 

 

1- La baby-sitter

Tout est dit, faire appel à une baby-sitter, ne serait-ce que les week-end, pour pouvoir vous accorder quelques prières à la mosquée. Elles ont l’habitude de garder les enfants quand les couples vont au restaurant où autres, cette fois ce sera pour que vous puissiez vous recharger spirituellement, ça vaut bien la peine de dépenser quelques euros.

 

2- La garde alternée

Je parle ici du fait d’alterner la garde des enfants entre les deux parents. Certains jours le papa garde les enfants pour que la maman puisse assister à tarawih et inversement. À la base ça me semblait logique mais quand je soumets l’idée autour de moi, les sœurs pensent que je suis en train de faire de l’humour…

 

3- Assister à tarawih à des moments différents

Beaucoup de mosquées partagent la prière de tarawih en deux, un hizb est récité après la ‘isha et l’autre en fin de nuit, avant le dernier repas. Chacun des parents peut donc assister à tarawih à un moment différent. Il y a peut-être une mosquée qui s’organise comme ça vers chez vous.

 

4- Organiser une garde à la mosquée

C’est un problème que beaucoup de familles rencontrent alors pourquoi ne pas essayer de trouver une solution ensembles. Demander par exemple à la mosquée s’il n’est pas possible de réserver un endroit dans lequel on puisse réunir les enfants des prieurs et se partager les jours de garde entre les familles concernées.

 

5- Organiser une garde hors de la mosquée

Comme il n’est pas toujours évident de trouver un endroit libre à la mosquée pendant tarawih, pourquoi ne pas s’organiser de la même manière mais en gardant les enfants chez une personne qui n’assiste pas à tarawih. Chacun son tour donne une soirée pour que les autres puissent y aller, les autres jours, ce seront eux qui garderont ses enfants. Les femmes peuvent aussi, pendant leur période de menstrues, se proposer pour garder les enfants de celles qui prient.

 

 

Voilà donc quelques idées d’organisation. L’heure tardive de la prière fera sûrement pencher vers une des trois premières solutions qui permettent de ne pas sortir les enfants de la maison. Et vous, comment vous organisez-vous ?

 

a la une

Leave a Reply 17 comments